UTILISEZ PLUTÔT LE NAVIGATEUR EDGE ULTRA RAPIDE POUR VOGUER DANS NOTRE LABYRINTHE

Partie 2

 

   

" Je viens de faire du thĂ© : en veux tu une tasse ? Ou du cafĂ© ? Comme tu veux ?"


"Non. Je te remercie. Mais je ne reste pas. Je vais emmener Vacarme chez le vétérinaire."

 

"Ho... Tristesse... Ce n'est pas grave j'espĂšre ?"

 

"Mais non !! Ne t'inquiĂšte donc pas pour lui ! Je pourrais d'ailleurs le soigner moi-mĂȘme en lui jetant un sort

mais ce chien est devenu amoureux, il languit ! Il traĂźne des pattes ! Et son Ăąme est en peine ! Vacarme se donne un genre !

Il fait son malheureux ! Il a fallu que je tombe sur  lui ! Bon : j'espĂšre que le vĂ©to va lui secouer les puces absentes !

... Et puis pendant que j'y pense :  la petite Fenice de Thanhöör m'a annoncĂ© ses fiançailles.

Et avec qui ! je te le demande ! : Hilliac de Gantz !

Décidément je plains sa pauvre mÚre ! D'ailleurs ses vacances en juin dernier à Marina Grande ont été, m'a t-elle dit :

"une ca-ta-strophe" ! Et sans poĂ©sie je t'assure !!! Reconnais toi aussi que Fenice sait trĂšs bien ĂȘtre teigne avec sa mĂŽmùùn pour obtenir tout ce qu'elle veut !!! Quant Ă  Hilliac,  il a, parait-il, beaucoup de qualitĂ©s mais le seul talent que je reconnaisse chez ce garçon est qu'il joue admirablement Bach au cor de chasse Ă  5 heures du matin

sous les fenĂȘtres de sa chĂšre et tendre !"

 

"cette robe noire est une splendeur ! Elle te va merveilleusement..." dit rĂȘveusement Moyenne FĂ©e.

 

"Ho ! Je n'ai pas grand mĂ©rite ! Je l'ai chipĂ©e Ă  ClĂ©o De MĂ©rode !  Je sais ce que tu vas me dire : que ce n'est pas bien

du tout mais je t'assure que ClĂ©o en avait tout un tas d'autres ! Et j'en ai mĂȘme profitĂ© pour aller la voir dans une

chose de... de... ...de qui déjà ?... Ha oui ! de Delibes ! plutÎt réussie : Sylvia ou la nymphe de Diane .

Plus une place de libre ! J'ai quand mĂȘme su trouver une loge heureusement ! Et d'oĂč j'Ă©tais c'Ă©tait un ravissement.

D'autant plus que j'étais avec Degas avec qui j'ai parlé de sa peinture - qui n'est pas du tout une peinture

d'observation mais une peinture de l'esprit - et on a parlé aussi de l'air, complÚtement incompris par la critique,

qui est le battement d'ailes de ses toiles, et puis aussi du temps et des champs de courses.

Au fait ! Notre petite Lala t'a t-elle dit que sa jument SĆ«bā-SĆ«bā  avait encore gagnĂ© un Prix ?!?!

C'est incroyable tout de mĂȘme !!!"



Pendant qu'Elle repartait et traversait le vestibule accompagnée de Moyenne Fée

le regard de TenebrÊ soudain oblique et plissé se figea l'espace d'une seconde sur un paquet de cigarettes posé

sur l'une des deux petites tables de chaque coté du divan qui faisait face à la grande cheminée.


TenebrĂŠ s'arrĂȘta et masqua une pensĂ©e fugitive qui l'amusait tout Ă  coup, par une autre  :

"Je n'avais jamais remarqué que tes deux petites tables ne sont pas tout à fait identiques : on reconnait bien là ton style !"

dit TenebrĂŠ avant d'embrasser sa cousine puis, alors qu' Elle Ă©tait sur le pas de la porte par oĂč s'engouffrait dĂ©jĂ 

la neige tourbillonnante qui dehors tombait en abondance, TenebrĂŠ se retourna prestement vers sa cousine :


 

"Ho  ! J'allais oublier ! : GisĂšle m'a encore relancĂ©e. Mais si ! GisĂšle ! La GisĂšle de la Galerie GisĂšle Turieux. Oui ! Celle qui croit ĂȘtre le sosie exact de Priyanka Chopra depuis qu'elle s'est fait refaire les lĂšvres et teindre les cheveux et qui porte toujours cet affreux petit chapeau rouge clafoutis qu'elle clame Ă  tous ĂȘtre une Ɠuvre d'añÂñart  ! Une GisĂšle unique donc ! Mais c'est un cƓur d'or et elle souhaiterait prĂ©senter quelques unes de mes toiles. Je n'y ai pas trop rĂ©flĂ©chi encore, mais j'en rĂ©cupĂ©rerais  bien  une ou deux qui sont chez toi dans ton pays de campagne, si cela ne te dĂ©range pas Ă©videmment. En particulier le grand portrait de moi devant mon home des Carpates, histoire d'affoler encore davantage cette GisĂšle

qui adore les creux de vagues de l' art, ce que je comprends et  me la rend plus sympathique encore.

 

~~

N'aimant jamais rester dans la chambre de quelqu'un qui ne s'y trouve pas, j'avais attendu quelques instant d'ĂȘtre certain que Moyenne FĂ©e et Tenebrae ne furent plus dans le couloir et qu'elles discutaient dans l'un des salons et je sortis rejoindre Balo qui se trouvait dans une piĂšce voisine dont la porte Ă©tait restĂ©e entrouverte. Nous commencions dĂ©jĂ  Ă  bien nous connaĂźtre lui et moi et c'est tout naturellement et simplement que nous reprĂźmes le fil d'une conversation que

nous avions eue il y a de cela plusieurs jours.

 

"Et Bara ? Comment va-t-Elle ???"


"Ho ! Elle va trĂšs bien maintenant ! mais quelle idĂ©e aussi de vouloir aller cueillir des iliacĂ©es en plein hiver ! C'est tout ce qu'il y a de plus dangereux Ă  cette Ă©poque surtout avec les orages de FrĂŒhl qui se dĂ©chaĂźnent en notre ForĂȘt.

Et puis : Savez vous ce qui nous est arrivĂ© lundoux dernier ?? Nous avons bien failli perdre Blissette notre petite derniĂšre lors d'une promenade dans les Cyls ! Le temps ne s'y prĂȘtait guĂšre remarquez, mais que voulez vous, Bara adore se baigner dans la Songe.

Toujours est-il que le soir venu, nous nous prĂ©parions Ă  rentrer quand nous nous sommes aperçus que Blissette n'Ă©tait plus avec nous ! Quelle peur nous avons eue ! Pendant des heures nous l'avons cherchĂ©e, les enfants, Bara et moi. Et savez vous oĂč elle Ă©tait notre petite Blissette ?!? Endormie sous un petit champignon au pied d'un arbre ! Bara l'a prise dans ses bras et la lune Ă©tait dĂ©jĂ  toute Ă©tincelleuse  quand nous avons repris le chemin du retour. Éos qui revenait des 7 Admises nous a accompagnĂ©s un bout de route puis il s'est envolĂ© vers Kodiance. Je peux vous dire qu'une fois Ă  la maison, nous avons tous dĂźnĂ© avec tellement d'appĂ©tit que j'ai Ă©tĂ© obligĂ© de faire rĂŽtir trois autres barjasses !


Bara je ne l'avais vue que deux fois et le souvenir que j'en gardais était celui d'un petit corps céleste aux gestes ailés

semblant toujours mimer une farandole au ralenti comme la pavane soudain alanguie des Visiteurs du Soir

et aussi celui d'un visage clair d'amoureuse de Peynet surmonté d'un chignon tout blond pointé

d'un papillon de soie vert vétiver parfumé.


C'est la meilleure amie de petite FĂ©e Baby)💙(Lala qui l'appelle L'Élue du Soleil

Et quand une galaxie manque cruellement de planĂštes : petite FĂ©e Baby)💙(Lala l'emmĂšne avec Elle

tout là bas et hop ! hop ! hop ! Elles en créent quelques unes.

 

 

 

 


Elles ne leur donnent aucun nom : ce sont, comme Elles disent  : "Des payses : des amies quoi !!! :D"