Découverte & Connaissance du Monde : Tenebræ

Le vif du Sujet

 

 

 

  A u  printemps, durant ces fins d'après-midi grêlées ou noires d'orage que je passais avec petite Fée Baby)💙(Lala, je crois bien que jamais Elle ne se douta qu'à l' enchantement d'être avec Elle s'ajoutait le plaisir divin de m'assoir sur un divan bancal dont petite Fée Baby)💙(Lala avait hérité d'une marraine Fée très éloignée et qui me donnait en m'y installant une sensation d'apesanteur toujours neuve semblable à celle de rater une marche !

 

        Et c'est sans doute malheureusement pour cette raison qu'une personne du nom de Tenebræ, lorsqu'Elle rendait visite à petite Fée Baby)💙(Lala, y venait toujours avec une sorte de cale en ébène qu'Elle glissait systématiquement sous ce vieux divan qu'Elle détestait.

 

  On sonna à la porte.

"Pouvez vous aller voir..." me dit petite Fée Baby)💙(Lala "...je crois bien que c'est ma cousine Tenebræ".


        Devant moi, dans l'encadrement de la porte, se tenait une personne toute de noir vêtue, qui eut un brusque mouvement de recul en voyant un inconnu l'accueillir. Je vis de grands yeux me jauger des pieds à la tête avec surprise puis suspicion. 

 

"Bonjour Cousine ! J'arrive tout de suite. Installe toi" dit petite Fée Baby)💙(Lala sans quitter sa cuisine.

Tenebræ entra dans le salon comme à reculons, puis, alors que je regagnais mon fauteuil, je vis Tenebræ sortir de son sac un morceau de bois qu'elle glissa sous l'un des pieds du divan en exprimant  avant de s'y assoir, par un haussement d'épaules et un silence glacial à mon égard, son agacement de me voir assis dans son fauteuil bleu et mauve préféré qui m'était  systématiquement réservé par petite Fée Baby)💙(Lala.


  "ça commence mâle !" dit Tenebræ en piquant dans le vide vers moi sans me voir un regard d'aigle

encore plus noir que le noir diapré de sa robe faisant ressortir la blancheur lunaire de sa peau. 

 

Où avais-je déjà entendu ce genre de voix ?!?! Mais surtout où avais-je déjà vu des yeux pareils ?!?!?!!!

Et soudain ! Illumination ! : Ce n'était pas les yeux de Tenebræ que j'avais déjà vus quelque part

mais plus sûrement cette sorte de si envoûtant regard qu'Elle avait en ce moment même :

Celui de Maléfique dans la Belle au Bois dormant de Walt Disney !

             Tenebræ, les jambes croisées, ses  deux mains elles aussi croisées autour de son genou relevé, se mit  à faire lentement un large tour d'horizon de la pièce dans laquelle Elle se trouvait : prenant tour à tour la pose un moment, puis un air étonné dubitatif et sourcilleux d'y voir quelques affaires à moi  et soudain empreint d'effarement et d'ironie  à la seule vue de mon  vieux  pull troué  bleu ardoise qui traînait de travers sur

la chaise aquatique merveilleuse de petite Fée Baby)💙( Lala,  celle que je surnomme amoureusement  "ma Nautilus". 

 

          "Eh bien ! On peut dire que c'est... quand même... ouiiii... un peu... le désordre ici !... Non !?!..."  dit Tenebræ  à la cantonade  comme si Elle se trouvait seule dans ce salon ! Je souris  en  regardant Tenebræ : ainsi donc le décor était planté : je faisais partie du désoôÔôrdrrre. Et  petite Fée Baby)💙( Lala  de la cuisine,  lui répondit d'une voix joueuse et joyeuse : "Ho ! Tu sais Tenebræ...  On ne range pas tout le temps : nous avons aussi d'autres choses à faire !".

        "Je vois... je vois !..." dit Tenebræ  le regard figé sur mon pull troué !  Tenebræ incrédule semblait  redécouvrir  le salon de sa cousine  ! Alors que depuis des années pourtant  Elle ne manquait jamais d'y venir la voir au moins deux fois par semaine ! - Tenebræ plissa soudain les yeux dans ma direction et décida que le moment n'était sans doute pas encore venu pour Elle de faire semblant de s'intéresser à celui qui osait ainsi s'assoir avec autant de laisser-aller dans son fauteuil préféré : le fauteuil bleu et mauve  de sa cousine !!! 

 

          Vautré dans son fauteuil  je voyais Tenebræ qui était en train de prendre ma revue "Solitaire " que je lisais et que j'avais laissée sur le divan pour aller lui ouvrir.  Ainsi plongée dans la lecture de ma revue, Tenebræ me fit croire un instant que j'étais dans la salle d'attente d'un cabinet d'ophtalmologie où tout le monde veut à tout prix  montrer qu'il voit très bien !

 

                                                                                                                                                                 Lisons donc  ! 


Je sors alors de ma poche Fantômette contre Fantômette, un collector  que je garde toujours sur moi en cas de coup dur.

L'occasion s'en présente : N'hésitons plus ! :D

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

                                                                                                         

                                  

 

                          . .. . .. . .. . ...  Un vaste silence s'invita entre nous, ponctué seulement par le bruit léger des pages tournées et le zzzouiiip soyeux des jambes

croisées... . ...décroisées... . ...croisées de Tenebræ... .. . .. . .. .

 

                            Et, oui,  c'est là que petite Fée Baby)💙( Lala entre en scène et de sa  voix  toute chantante et lumineuse me dit:

 "Ho ! Je vois que vous avez fait connaissance !!!..."

Et devant  l'étonnement  et la  froide incompréhension de Tenebræ, petite Fée Baby)💙( Lala ajouta :

"... Mais oui monChéri ! C'est vrai ! Je ne te l'avais pas dit ! Mais le fauteuil dans lequel tu es assis est une œuvre de ma Cousine !!!"

Puis en se tournant vers Tenebræ :

" Et, en plus ! Il t'a déjà donné sa revue !"


"Que veux tu... ma petite Lala... L' ignorance fait partie de ce Monde ! Tu le sais tout autant que Moi !!!" dit Tenebræ d'une voix coupante

après avoir lâché la revue et en me voyant me lever d'un bond comme piqué par un rouet !!!  :D

"Je ne vous chaâÂâasse pas tout de même j'espèÈère !?!" ajouta Tenebræ en regardant son fauteuil enfin vide.

"Ho ! Je Vous en crois tout à fait capable..." (private joke !) lui dis-je en fixant ses yeux étincelants

"...mais décidément non. C'est que j'ai tout mon raccommodage qui m'attend !"

petite Fée Baby)💙( Lala m'accompagna jusqu'à la porte qu'elle bloqua d'un pied

pour m'embrasser goulûment.


la vie belle


 

 

En descendant l'escalier je croisais Moyenne Fée qui montait les marches.


"Ho  vous ! C'est vous !  Justement c'est vous que je venais voir !... " me dit-Elle "...Vous partez ???"


"Oui. Pourquoi ?"


"Figurez vous que j'ai retrouvé le livre आप: मेरी निविदा भूलभुलैया dont vous m'aviez parlé.

Il était au Château et, vous le savez,  je n'y suis guère à cette époque de l'année.

Mais dites moi : Il vous intéresse toujours ???

 

"Et comment !!!" dis-je en sautant de joie ! "Pour un peu je Vous embrasserais ! Avec tout le respect que

je vous dois bien sûr !"

 

"Mais vous pouvez ! Vous pouvez !!" me dit Moyenne Fée avec un sourire désarmant

"J'ai failli le laisser au Château car c'est un Livre très fragile, et puis non, je l'ai rapporté car je me doutais bien

que vous seriez impatient d'en lire le contenu. Et de toute façon

vous viendrez bien un jour au Château et vous aurez alors

l'occasion d'y voir tout un tas d'autres choses fort intéressantes pour vous je crois"

 

"Mais au fait  ! Dites moi : Ma petite Cousine est bien chez elle n'est-ce pas ???

 

"Oui.  Avec Tenebræ"

 

"Ho ! La la  la la la !!! Surtout pas !  Je m'en vais alors !!!" dit-Elle en pouffant "Ce que j'ai à  dire à ma petite Lala est

una cosa molto confidenziale !


"Et puis tenez ! Je vais faire quelques pas avec vous si cela ne vous ennuie pas.

Vous me donnerez alors des nouvelles de ma petite Cousine.


Pendant quelques minutes  nous avons marché en silence. Mais c'était un silence familier et ami

qui nous accompagnait et qui, de sa petite voix intérieure, nous disait :

"Vous pouvez tout vous dire, alors...   ...rien ne presse !"

Et, alors que nous longions la Seine, un ciel d'un rose cuivré annonçait en fanfare

la fin enfin des jours d'hiver !

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


"...Vous avez fait connaissance avec ma Grande Cousine"

 

"Moui"


"Tenebræ est une créatrice et, comme tous les artistes, elle est toujours à l'écoute des bruits du Monde.

Et cela peut la faire paraître, parfois, très distante. Il est vrai aussi qu'il  ne faut pas, comme on dit,

lui marcher sur les pieds !"

 

"J'ai bien failli pourtant ! Car en lui ouvrant la porte, je me suis bien sûr écarté pour la laisser passer,

mais pas suffisamment à son goût car Elle m'a légèrement poussé et j'ai vraiment failli lui marcher dessus !"

 

"Tenebræ a besoin de volume. Il lui faut une certaine marge de manœuvre : sa place en quelque sorte.

Ne lui répétez pas, mais  je crois qu'elle s'en sert comme d'une armure : pour se protéger.

Remarquez : je la comprends parfaitement.

La bulle d'une artiste est une chose indispensable mais si fragile.

Mais... ...Mais ! Où  allons nous comme ça d'un si bon pas ?!?...  ...Je vais rue La Feuillade.

Et vous ???"

 

Moi ??? Avenue de Wagram. Pourquoi ?

 

"Alors, pour vous, c'est vraiment la mauvaise direction ! C'est tout à fait à l'opposé !!! :D "

 

"Ho... Vous savez ...  ...Paris est tout petit !!! :D"

 

Et en disant "tout à fait" Moyenne Fée me rappela  petite Fée Baby)💙( Lala qui, le matin même au lit, lorsque je Lui avais demandé qui était cette Tenebræ qui venait dans l'après-midi, m'avait répondu en éclatant de rire et en s'écrasant  de tout son petit poids sur moi :

"Tu verras bien !!! C'est  tout à fait une ronceuse !!!"

 

Je longeais déjà le Quai des Grands Augustins lorsque j'entendis une voix lointaine  derrière moi qui disait :

"Attendez moi  ! Je viens avec vous !"

C'était Moyenne Fée.

 

"Et votre rue La Feuillade ???" lui dis-je

 

"Ho ! Elle attendra !... ...Non je plaisante ! Je les ai prévenus"

 

"Cela me fait un tel plaisir. Vrai car en longeant ce Quai j'étais justement en train de me dire que je vieillirai au point

de ne plus jamais vouloir, peut-être, quitter Paris : pas même quelques jours. Et en vous revoyant là maintenant

tout à coté de moi cela confirme mes soupçons ! C'est votre faute donc !!! :D

Quel beau soleil vous êtes dans ce manteau d'un orange inouï !

Où l'avez vous pêché ?!?!?!! :D"

 

"C'est un cadeau de petite Lala !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"On court ? :D..." lui dis-je soudain.

 

"On court !!!"

 

la vie rebelle