UTILISEZ PLUTÔT LE NAVIGATEUR EDGE ULTRA RAPIDE POUR VOGUER DANS NOTRE LABYRINTHE

 


Si il y avait bien une chose que j'adorais par dessus tout chez petite Fée Baby)💙(Lala : c'était la manière avec laquelle Elle mélangeait ses précieuses pierres comme autant d'affectueuses pensées : Chacune douce et tendre comme Son Cœur.


         Aussi dès que petite Fée Baby)💙(Lala le souhaitait je courais la retrouver dans sa Super Caverne et un soir, alors que je débordais d'enthousiasme devant des trésors tout neufs qu'Elle me montrait : "Je suis vraiment heureuse que tout cela vous plaise" me dit petite Fée Baby)💙(Lala  "Mais vous voyez, celui-ci par exemple. est une création absolue de Tenebrae" tout en posant dans le creux de ma main un petit objet céleste si brillant qu'il semblait me regarder ! "Tenebrae ? mais j'étais loin, très loin, de me douter qu'Elle aussi était artiste" lui dis-je sur un ton de reproche amusé mêlé d'admiration. "Ho ! Tenebrae ne sait rien faire de ses 7 doigts alors dans ce cas là nous sommes complémentaires, elle conçoit et moi c'est facile ! : je fabrique !". Pendant que j'approchais au plus près de mes yeux cette création de Tenebrae (d'ailleurs 'créature' serait ici plus exact que 'création') je me disais que ce trésor, cet Œil CéleSte de Tenebrae en était comme sa plus parfaite émanation : à la fois son portrait stupéfiant et son miroir halluciné le plus fidèle.


         Tout en me raccompagnant jusqu'à l'entrée de sa Super Caverne petite Fée Baby)💙(Lala me dit avec gravité : "Moi à votre place je n‘irai certainement pas aux séances d'hypnose de Tenebrae à minuit dans son Parc...". Je lui demandais pourquoi et petite Fée Baby)💙(Lala préféra m'embrasser 1000  fois et  puis ajouta avec 1 baiser de plus : "D'ailleurs pour Nou2 cela n'a aucune espèce d'importance  nous le savons bien Vous et moi n'est-ce pas ?" "Oui" lui dis-je "OUI :D"


        Je suis à l'entrée du Parc de Tenebrae : il parait qu'à minuit de grandes Statues blanches y glissent au  gré de leurs fantaisies pendant que des lycaons de toutes sortes veillent sur celles restées immobiles. La grille est pour l'instant fermée par un gros cadenas dans lequel une sorte de petite planète semble pouvoir être déplacée autour d‘un axe représentant un astre avec des tas de signes étranges.  Je n'arrive pas à trouver la bonne combinaison  il me faut trouver une autre solution... ... La grille est un peu haute mais bof avec un peu d‘exercice... :D

Ho ! Finalement cela s'est somme toute (plutôt) bien passé la nuit dernière dans le Parc de Tenebrae : nous avons pique-niqué Elle & moi dans l'herbe toute tiède encore à la tombée du jour. Festin féerique de Fée ! De temps en temps nous jetions par dessus notre épaule quelques trucs aux lycaons qui se ruaient dessus leurs crocs tout acérés en poussant de drôles de petits cris. Et c'est précisément à ce moment là que j'ai regardé avec encore plus d'attention ce sourire de Tenebrae : cette courbure si particulière de ses lèvres lorsqu'Elle m'a chanté une mélodie si étrange : "Son Air" pendant que je l'accompagnais sur le petit harmonium indien en ivoire sculpté de petite Fée Baby)💙(Lala.
   
      Si je connaissais par cœur la Super Caverne labyrinthique de petite Fée Baby)💙(Lala au point d'y jouer constamment avec Elle aux somnambules ( nous partions chacun d'un point complètement opposé et devions visiter les yeux bandés toutes les pièces une à une en essayant évidemment de nous éviter mais nous perdions notre pari inévitablement : nos mains toujours se touchaient et nous nous embrassions alors soulagés de nous être retrouvés l'un à l'autre ) par contre je n'avais jamais été chez Tenebrae dans son Château et c‘est bien volontiers que j'acceptais l'invitation que je reçus, glissée sous ma porte, un soir glacial d'Octobre, sous la forme d'une enveloppe d'un gris qui faisait ressortir davantage encore le cachet de cire rouge sang à son initiale : cette lettre  T  y était d'ailleurs si distordue qu'elle me sembla être un S sauvage et serpentu ! Ce qui me fit dire à haute voix :

 

                                                                                   "Mais qui peut donc bien m'écrire à cette heure là ?!?!?!i"

 

                                                                               Je vous livre ici en la relisant la lettre que je reçus de Tenebrae :

°

°°Il paraitrait que tu as exprimé auprès de ma Chère cousine le grand regret de n'avoir jamais été invité chez moi.

Cela ne t'a pas échappé pourtant que je n'apprécie que les choses qui ont du sens. Bien sûr.

Mais en souvenir d'un repas que tu as aimé partager avec moi et mes lycaons dans mon Parc : J'accepte.

Sois donc instamment présent à minuit serré le  5 novembre devant les grilles du Château.

C'est moi qui t'ouvrirai.°°

 

         Et dans le fond de l'enveloppe se trouvait une petite clé en plastique mou jaune soufre dans laquelle y était glissée et enchevêtrée une mèche anthracite de ses cheveux ainsi qu'une carte avec le chemin indiqué pour accéder à son Château.

 

         Ce n'était certes pas la première lettre (sic) que je recevais de Tenebrae et si dans chacune de celles que j'avais déjà lues il y avait souvent des expressions propres au style d'écriture obscur et froid de Tenebrae ~ style qui pour moi la reflétait bien mal ~ telles ce "minuit serré" ou ses fameuses "choses qui ont du sens. Bien sûr.", hélas pas plus dans cette lettre que dans les précédentes, n'y était inscrite une quelconque espérance pour moi de découvrir enfin chez Elle la source vive de tant d'interrogations que son visage même suscitait chaque fois en moi. Sauf que pour la première fois avec cette nouvelle lettre était ajoutée cette petite clé toute caoutchouteuse dans laquelle s'était lovée une mèche de ses longs cheveux.


           Je décidais d'en parler dès le lendemain à  Moyenne Fée car je devais aller avec Elle dans Paris  choisir un cadeau de Fête pour petite Fée Baby)💙(Lala. Je n'avais pas revu Moyenne Fée depuis plusieurs semaines et je fus, comme chaque fois, charmé par sa sérénité son amabilité sans flagornerie et surtout sa gentillesse douce comme un coucher de soleil de Juin. Mais pendant que nous regardions quel cadeau pourrait faire vraiment plaisir à petite Fée Baby)💙(Lala, ce fut hélas sur un tout autre ton que Moyenne Fée me parla et que je pris comme une sorte d'avertissement : "Ne croyez pas trop en Tenebrae, ma cousine change très souvent d‘humeur et ce qui est vrai un jour se trouve démonté dès le lendemain ~~ Je vous dis cela mais je crois savoir que Baby)💙(Lala vous a déjà prévenu". Et tout à coup me revint clairement en mémoire une matinée d‘avril où petite Fée Baby)💙(Lala après m‘avoir embrassé d'une façon si exquise m‘avait effectivement mis en garde quand je lui avais dit que je m'apprêtais à déjeuner chez Tenebrae dans son Parc.

 J‘avais gardé le souvenir de ses baisers et non celui de sa mise en garde !

 

         En traversant La-Très-Grande-Forêt pour aller chez Tenebrae je me remémorais les paroles de Moyenne Fée et celles de Petite Fée Baby)💙(Lala mais je décidais de n'en pas tenir compte  et d'ailleurs Petite Fée Baby)💙(Lala qui m‘aime et me connait ainsi mieux que moi-même savait que je n'aimais pas trop que l'on me dise ce que j'ai à faire.   Car cette invitation brillait déjà comme le moment idéal pour entrevoir et peut-être même connaitre l'univers de Tenebrae et son art aussi puisque j'avais appris par hasard en lisant une revue lors d'un voyage en train que Tenebrae était une merveilleuse dessinatrice et depuis : Petite Fée Baby)💙(Lala  m'avait dit que sa Cousine exposait parfois ses dessins ses aquarelles et ses peintures. Oui, pourquoi pas, je saurai peut-être enfin qui est vraiment Tenebrae, ce dont je doutais car Elle semblait échapper sans cesse à toute description et fondre comme le bonheur que l'on croit tant de fois pourtant tenir si bien entre nos mains.

 

         La monumentale grille de fer forgé apparut soudain devant moi. En levant les yeux je vis la lune rouler se cacher derrière de lourds nuages qui achevèrent d'éteindre et noircir complètement l'endroit où je me trouvais. J'allumais alors d'un claquement de doigts la petite lanterne magique que m‘avait offerte Petite Fée Baby)💙(Lala qui, balayant la haute grille du Château me fit découvrir, gravée sous un immense  T   historié, tourmenté, cabalistique d'un rouge feu, la devise de Tenebrae : 
                                                                                               

     "Qui m‘aime m'esquive  ! " 
                                                           

   dont le sens m'échappait complètement ! :D

 

 

 

Les froissements fugitifs en zig-zag des chauve-souris autour de moi, leurs caresses furtives imprévisibles, voilées de soie osseuse sur mes joues m'empêchaient de trouver le temps long, mais au bout d'un moment, ne voyant rien ni personne arriver, je finis par me demander si je ne m‘étais pas trompé de nuit ! ( Oui ! C'est vrai ! :D  note de l'éditeur  )
 

         Puis, à travers la grille, il me sembla distinguer au loin le point mobile, changeant et incandescent d'un fanal qui grandissait irrégulièrement et semblait se diriger vers l'entrée du Château. Et soudain juste derrière la grille, nimbé d'une brume blanche, le beau visage anguleux et fantomatique de Tenebrae face à moi me rassura au moins quant à l'exactitude du rendez-vous car il était minuit "serré" !.

 

Tenebrae tenait d'une main une grande torche dont la haute flamme dansante métamorphosait constamment son visage blafard et l'arc rouge fauve de son sourire tandis que son regard d'aigle restait rivé sur moi :

 

                                                    °°Alors ?!?!... Tu ne m'ouvres pas ?!?!?!!°° me dit Tenebrae d'une voix sépulcrale pointée d'ironie.


         J'allais répondre à Tenebrae :  "Mais je n'ai pas les c..." quand je sentis au fond de ma poche entre mes doigts la petite clé de caoutchouc mousse et sa boucle de cheveux. "Comment ?!?! ça ?!?!?!!" lui dis-je incrédule en lui montrant la clé et Tenebrae les yeux brillants tout écarquillés me fit oui de la tête. Et en effet : à peine avais-je approché la petite clé de l'énorme verrou noir tout moussu que celle-ci se raidit en grandissant jusqu'à épouser parfaitement les formes de la grosse serrure à son contact. "C'est magique !!!" m'exclamais-je au moment où Tenebrae, en écartant toutes grandes ses grilles pour me laisser entrer, ne put s'empêcher de laisser échapper un long râle d'une voix rauque dû autant à l‘effort fourni qu'au plaisir de le réaliser !


         L'amusement affectueux avec lequel petite Fée Baby)💙(Lala m'avait dit que Tenebrae ne savait rien faire de ses 7doigts m'avait évidemment conforté dans l'idée contraire que j'avais depuis longtemps déjà concernant les multiples talents de Tenebrae. Aussi je ne fus pas du tout surpris par cette sorte de curiosité qu'eut Tenebrae avec moi (curiosité non dictée par un quelconque désœuvrement poli ou les convenances les plus désuètes mais bien plutôt celle qu'ont seuls les artistes qui savent que les réponses évasives en apparence qu'ils obtiendront de leurs questions leur seront toujours bénéfiques soit comme un indice de plus dans leur vision du monde soit comme l'aide providentielle d'une sorte d'ange gardien leur donnant encore la force de continuer ou au moins celle de ne pas céder au découragement). °°Eh bien ? Où en es tu dans tes compositions ?°° me demanda Tenebrae au moment même ou une biche devant nous en deux bonds majestueux traversait l'allée. Et alors que son regard rapide croisait  le mien,  je la reconnus aussitôt : c'était Moyenne Fée qui me faisait d‘un clin d'œil comprendre que même ici Elle assurait ma protection.


Dans l'allée conduisant au Château, Tenebrae et moi marchions côte à côte. De grands arbres de chaque coté s‘avançaient lentement vers nous à notre approche, quelques uns nous saluaient en secouant frileusement leurs branches. Puis de nouveau le brouillard gomma de son glacis blanchâtre tout ce qui était autour de nous et je fus soudain étonné de n'entendre que Ie crissement de mes pas sur le gravier alors que Tenebrae marchait pourtant a coté de moi. Majestueuse, son visage fier mais non altier regardant droit devant, Tenebrae pieds nus semblait glisser sur l'allée sans toucher le sol. Je regardais sa longue robe noire dont les pans ondulant comme des vagues laissaient entrevoir par moment la blancheur de ses cuisses au clair de lune : Je  résistais  alors avec difficulté au seul plaisir dévorant : celui de prendre Tenebrae par la taille et de l'embrasser. Ma résistance fut de courte durée : "Tu cherches sans doute quelque chose ???..." me dit Tenebrae ~~ "Oui... ...la petite clé que Vous m'avez donnée" ~~  "Je l'ai sur moi ! Tu la veux vraiment ? Viens la prendre !!!" et j'avoue avoir mis un temps long et délicieux pour la retrouver : Tenebrae l'avait (plutôt) bien cachée ! :D


         Au moment où les lycaons de Tenebrae se ruaient à notre rencontre, sautaient autour de nous et nous léchaient les mains, je lui dis que  mes compositions avançaient à leurs rythmes, s'affranchissant comme les étoiles du seul cadre de leur naissance, mais que je restais pourtant bloqué à la mesure 81 de "SblouC" car je passais tout mon temps avec petite Fée Baby)💙(Lala . Le regard de Tenebrae se brouilla et ce n'est qu'après une pause de quelques secondes que d'une voix soufflée et comme envahie de souvenirs doux et bienveillants que son coeur, soudain souriant, ne pouvait plus cacher que Tenebrae me dit : °°J'ai... ...oui  j'ai invité quelques amies qui auront à cœur, j'en suis certaine, de te faire plaisir et peut-être même sauront-elles changer tes idées en de tendres et merveilleux démons...°°.


         Jamais Tenebrae ne m'avait parlé ainsi et je me sentis soudain si heureux tel un ange pris de vertige dans un carillon d'étoiles que je sautais littéralement au cou de Tenebrae et nos baisers eurent le goût salé de nos larmes de joie.
          "Mais.... Tenebrae ...aurai-je seulement un peu de temps pour pouvoir enfin contempler seul et sans être dérangé Vos créations et aussi Vos envoûtants portraits ????" ~~ "Mais oui !!!!!! .... !  .... et regarde ! : nous sommes arrivés !"
                                         

 

                                                                                Mes pensées s'évanouirent soudain :                                        
                                                Sa main glacée vint se réchauffer dans la mienne et mon cœur dans le sien.