UTILISEZ PLUTÔT LE NAVIGATEUR EDGE ULTRA RAPIDE POUR VOGUER DANS NOTRE LABYRINTHE

Nous grandissions Ă  l 'abri dans l' ombre que nous faisions l'un Ă  l'autre

. .. ... et cela restait pour moi un mystĂšre opaque et sans fond que la seule gestuelle de TenebrĂŠ ou parfois mĂȘme l'ombre rapide d'un seul de ses regards remplisse inexorablement la moindre petite parcelle de mes pensĂ©es.TenebrĂŠ voyant d'un trĂšs mauvais Ɠil et comme une sorte d'affront le fait que  petite FĂ©e Baby)💙(Lala & moi,  sans mĂȘme nous ĂȘtre ​concertĂ©s, ayons dĂ©cidĂ© de partir ensemble voyager en Roulotte,  s'approche alors de moi si prĂšs que je sens presque les battements de son cƓur contre le mien : "Non mais dites donc ! Cela ne vous  gĂȘne pas de toujours suivre partout Baby)💙(Lala comme son petit chiot et de lui transporter toutes ses casseroles ?!?!" me demande TenebrĂŠ avec ironie me voyant charger la Roulotte. Et sans doute sa question n'avait-elle pas cette forme indĂ©finissable de rĂ©probation que je crus voir pourtant. "D'abord" lui dis-je "je n'accompagne petite FĂ©e Baby)💙(Lala que parce que c'est un voyage qui nous fait infiniment plaisir Ă  Elle et Ă  moi. Oui : de villes en villages nous irons montrer les fabuleux TrĂ©sors de petite FĂ©e Baby)💙(Lala sur les marchĂ©s dans de lointaines contrĂ©es. Et ensuite : ce ne sont pas des casseroles mais de jolis faitouts trĂšs utiles qui nous serviront Ă  prĂ©parer notre tambouille du midi et du soir et nous n'aurons hĂ©las que trĂšs peu de temps dans chacune de nos Ă©tapes, car chaque jour sera un jour d'affluence et je ne Vous parle mĂȘme pas des  samedis et  nous aurons chaque soir tous les Contes de la journĂ©e Ă  faire. VoilĂ  !"

         

          TenebrĂŠ resta silencieuse et je vis passer dans le mica friable de ses yeux une teinte d'ambre si douce et inattendue que je m'empressais, la gorge nouĂ©e par un voile de regret indĂ©finissable et tĂȘtu, d'ajouter aussitĂŽt : "...mais... ...Vous... ...dites moi : Vous... ...Vous ne dĂ©sirez pas partir... ...n'est-ce pas ???..."

 

Je regardais TenebrĂŠ :

Pieds nus dans l'herbe Elle Ă©tait plus grande que ses deux cousines (il faut dire ici que  les 3 cousines FĂ©es lorsqu'elles Ă©taient enfants mangeaient souvent ensemble chacune leur soupe et TenebrĂŠ gourmande dĂ©gourdie prenait en plus une cuillerĂ©e dans chaque assiette des deux autres !) Elle portait une longue robe noire dont le bas tout dĂ©chiquetĂ© semblait avoir Ă©tĂ© dĂ©coupĂ©  par une paire de ciseaux mal affutĂ©e et laissait voir ses jambes pĂąles. Dans ses longs cheveux noirs Ă©chevelĂ©s s'Ă©taient glissĂ©s des brins de paille et mĂȘme une coccinelle. Par l'Ă©chancrure triangulaire de sa robe sa peau blanche faisait ressortir un collier d'une matiĂšre Ă©trange au bout duquel pendait un bijou  vert d'eau luminescent en forme de serpent qui me sembla ĂȘtre  un Naja.

​

​

​

​

​

​

​

​

​

​

​

Et  n'eut Ă©tĂ© l' Ă©clatante et envoĂ»tante beautĂ© lunaire de son visage anguleux : sa silhouette avec un chapeau en plus, aurait ressemblĂ© Ă  s'y mĂ©prendre Ă   celle de la SorciĂšre de l'Ouest du Magicien  d'Oz. Mais bien plus que tout cela , en regardant  TenebrĂŠ, j'avais devant moi l'image  bien vivante d'une  FĂ©e d'une extraordinaire noblesse fiĂšre de ses terres ancestrales et fidĂšle Ă  ses  lointaines origines paysannes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          L'heure de notre dĂ©part Ă©tant bientĂŽt proche, je m'empressais de porter les derniĂšres affaires dans notre Roulotte pendant que petite FĂ©e Baby)💙(Lala s'occupait d'atteler petits poneys. Elle revint un instant vers moi : ". .. ...Ainsi donc vous ĂȘtes  comme moi : vous ne croyez guĂšre au surnaturel n'est-ce pas ? C'est plutĂŽt une bonne chose pour Nou2 Dites donc !!!" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala avec son sourire si joliment ensoleillĂ© ~~ "Oui !" dis-je en plongeant mon regard dans ses prunelles Ă©toilĂ©es "Le rĂ©el seul  me suffit : le Votre est si vaste..."

​

          Il ne restait plus que quelques malles  Ă  ranger et nous allions pouvoir partir. Elles contenaient elles aussi d'infinis trĂ©sors. "Ho  Celles-ci sont magnifiques ! Je n'en ai jamais vu de pareilles " dis-je en montrant Ă  petite FĂ©e Baby)💙(Lala des petites pierres si transparentes qu'elles semblaient avoir Ă©tĂ© conçues par les seules eaux limpides et glacĂ©es de quelque mystĂ©rieux torrent sauvage inaccessible de sa si distante et nĂ©buleuse galaxie. Et petite FĂ©e Baby)💙(Lala toute goguenarde en dĂ©posa  3 d'entre elles dans le creux de ma main en disant : "Elles sont Ă  vous ! Prenez les je vous en prie : C'est 3 fois rien". ÉmerveillĂ© mais lucide je lui rĂ©pondis "3 fois rien... 3 fois rien... Au bout du Conte cela finit par faire quand mĂȘme beaucoup !  :D" car ce n'Ă©tait pas la premiĂšre fois, loin de lĂ , que petite FĂ©e Baby)💙(Lala me comblait ainsi non seulement de cadeaux extraordinaires comme ces 3 pierres mais aussi de tant et tant d'autres attentions toutes plus aimantes les unes que les autres. Petite FĂ©e Baby)💙(Lala s'approcha alors tout prĂšs de moi et s'arrĂȘta soudain : ses petites lĂšvres bleues n'Ă©taient plus maintenant qu'Ă  un petit millimĂštre des miennes : elles m'effleurĂšrent juste un instant seulement avant de m'embrasser pour avoir le temps de chuchoter tranquillement : "ooouuuuuiiii beaucoup de plaisir pour moi..."

​

          Petite FĂ©e Baby)💙(Lala n'oublia pas aussi d'emporter aussi petit harmonium d'Inde, Ă©charpes et saris de toutes sortes et mĂȘme des bonnėts.  Ainsi chaque soir prĂšs de notre Roulotte Ă  la seule lueur d'un petit feu Elle me chantera sa chanson "Baby)💙(Lala", puis quand s'Ă©teindra son dernier mot Shanti  

 

                              

"nous saurons trÚs bien ce qu'il nous restera à faire n'est-ce pas ?" me dit-Elle avec sa voix délicieuse comme une ruisseau d'eau claire roulant sur des cailloux .

​

          Mais il Ă©tait maintenant grand temps de partir : petite FĂ©e Baby)💙(Lala alla embrasser sa cousine TenebrĂŠ qui, tout en regardant un point vague de l'horizon, attendit ensuite que je vienne vers Elle :  "N'oubliez pas ceci surtout ~~ prenez en soin c'est fragile" me dit TenebrĂŠ en me montrant un Grand Panier scellĂ© qui Ă©tait Ă  ses pieds. "C'est quoi ???" dis-je en souriant par dĂ©fi : "Une bombe Ă  retardement ?!?" ~~ "Oui... ... ..En quelque sorte..."  puis TenebrĂŠ serra mes deux mains dans les siennes en me souhaitant un beau voyage . "Ho !...  Mais vos mains sont glacĂ©es... " lui dis-je et TenebrĂŠ d'une voix sourde volĂ©e au vent me dit juste "Ho... vous savez : ne vous croyez surtout pas obligĂ© de m'Ă©crire  : d'ailleurs Je ne rĂ©ponds jamais" ~~ "... Bien... si Vous insistez.... C'est entendu... .. ." dis-je en montant Ă  l'avant de la Roulotte oĂč je pris les rĂȘnes aprĂšs avoir mis Ă  l'arriĂšre le Grand Panier qu'Elle nous avait offert.

​

Or il s'avĂ©ra que bien des mois plus tard, une nuit d'automne, je reçus de  TenebrĂŠ une lettre si dĂ©cisive qu'elle bouleversera  d'un coup la direction et la teneur mĂȘme de ce rĂ©cit.

​

          Petite FĂ©e Baby)💙(Lala grimpa Ă  son tour et vint s'assoir Ă  cotĂ© de moi. "Si vous ne dĂ©marrez pas : Attention Ă  vous gentils poneys ! J'ai mon fouet !!!" lança t-Elle Ă  l'intention des 7 poneys qui aussitĂŽt se mirent chacun Ă  braire gaiement, leur tĂȘte dodelinant de droite Ă  gauche puis de gauche Ă  droite en signe de gentil refus. Et je les compris lorsque je vis ce que petite FĂ©e Baby)💙(Lala tenait dans sa petite main ! : Son fouet consistait en un long sucre d'orge torsadĂ© rouge et blanc au bout duquel Elle avait attachĂ© par un Ă©lastique rose 3 serpentins en papier, un vert, un bleu clair et un jaune citron. "Comment ?!?! C'est avec cela que Vous allez les faire avancer ?!?!?!!" m'exclamai-je et petite FĂ©e Baby)💙(Lala me dit :" Oui... Oui... Oui ! Vous allez voir !!!..."

 

 

 

 

 

 


​

          Petite FĂ©e Baby)💙(Lala fit tournoyer son fouet comme un lasso et laissa retomber les 3 serpentins dont les bouts lĂ©gers et aĂ©riens vinrent frĂŽler la croupe drue de l'un des petits poneys qui donna Ă  ses compagnons le signe du dĂ©part. "Voyez comme tout est simple parfois !" me dit en riant  petite FĂ©e Baby)💙(Lala.

​

Et notre Roulotte s'Ă©branla  alors au tintement Ă©toilĂ© de leurs grelots d'or.

​

          Je me retournais un instant : TenebrĂŠ nous faisait un large signe de sa main qui petit Ă  petit ne devint  plus qu'un point lumineux au soleil  se dĂ©tachant Ă  peine du vaste horizon  bleu du ciel. Et pourtant il me sembla l'espace d'un instant qu'Elle faisait bel et bien Elle aussi le voyage avec nous.

​

          Nous longeĂąmes pendant plus d'une heure une riviĂšre Ă©claboussĂ©e de soleil, impĂ©tueuse,  tourmentĂ©e et toute bordĂ©e d'arbres dont certains en boules Ă©taient si agitĂ©s que leurs branches les plus basses nous offrirent leurs fruits mĂ»rs en passant. Puis soudain un petit pont arquĂ©  apparut qui  nous permit de pouvoir enfin  traverser la riviĂšre Songe. Devant nous s'ouvrit un chemin sinueux s'enfonçant Ă  travers champs vers  une lointaine  forĂȘt et au martĂšlement pierreux des sabots succĂ©da alors le froissement sableux crayeux et fractionnĂ©s de leurs pas lents et paresseux sous le soleil  radieux orange rouge rosĂ© qui sommeillait dĂ©jĂ , tout repu de sa journĂ©e, au fin fond de l'horizon. "Et voyez... " me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala "...des Aurum et hyacinthum mirabilia  nous escortent dĂ©jĂ  !" Et en effet : volant Ă  toute allure de chaque cotĂ© de notre Roulotte,  d'Ă©tranges crĂ©atures translucides aux ailes de libellules nous dĂ©passaient puis revenaient foncer droit sur nous, tournoyaient autour de nos tĂȘtes pour soudainement se figer devant nous en nous dĂ©visageant un instant puis Ă  une vitesse fulgurante filaient rejoindre tout lĂ  haut les premiĂšres Ă©toiles du soir puis de nouveau en une spirale vertigineuse  chutaient vers notre Roulotte et reprenaient ensuite leurs courses folles loin devant nous !

​

          ArrivĂ©s Ă  l'orĂ©e de la forĂȘt qui avait un nom : c'Ă©tait l'Immense ForĂȘt comme l'indiquait un Ă©criteau plantĂ© de travers au bord du chemin. "Au fait  Vous devez avoir bien faim vous aussi ?" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala en entendant mon ventre gargouiller ~~ "Autant que Vous ! TrĂšs bonne idĂ©e ! Mais qu'allons nous manger ? Nous n'avons rien prĂ©parĂ© !" dis-je en stoppant net notre roulotte. Petite FĂ©e Baby)💙(Lala descendit dĂ©teler petits poneys qui la regardĂšrent avec  leurs gratitudes dodelinantes de petits poneys reconnaissants de La voir arriver avec foin et gentilles friandises Ă  foison. Petite FĂ©e Baby)💙(Lala vint me rejoindre dans la roulotte : "Regardez donc derriĂšre, je crois bien que TenebrĂŠ Ă  penser Ă  Nou2 en nous offrant ce Grand Panier". "TenebrĂŠ est dĂ©cidĂ©ment une FĂ©e emplie des plus touchantes attentions..." dis-je, heureux affamĂ© essayant de faire coĂŻncider en les superposant, tels des calques, le beau portrait neigeux de TenebrĂŠ et l'image rebondie d'un Grand Panier garni. "Ho n'exagĂ©rez pas ! Elle nous doit bien cela autant Ă  Vous qu'Ă  moi !" s'empressa de corriger petite FĂ©e Baby)💙(Lala mais en riant car Elle savait bien, au fond d'Elle mĂȘme tout comme moi, combien ce que je venais de dire Ă©tait  vrai. "Mais d'abord ! Voyons~voyons voir ce qu'il y a dedans !..." dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala en passant une langue gourmande sur ses petites lĂšvres bleues.

​

          "Ho Mais c'est bien plus qu'il nous en faut !!!" s'exclama petite FĂ©e Baby)💙(Lala dont l'appĂ©tit Ă©tait Ă  la mesure de son petit ventre tout plat. Et je dois avouer qu'Ă  notre belle et grande surprise s'ajoutĂšrent d'immenses plaisirs de dĂ©couvrir, en les sortant du Grand Panier, des rhzams bleus aux framboises (ainsi donc TenebrĂŠ s'Ă©tait souvenue que je les adorais... ... alors que jamais je n'aurais pu penser qu'Elle avait portĂ© avec autant de dĂ©licatesse une quelconque attention Ă  moi ni  au moindre de mes plaisirs et encore moins Ă  celui de ma gourmandise ! :D) et il y avait aussi des Br'jliss Ă©picĂ©es et d'autres sucrĂ©es tellement difficiles  Ă  trouver et pourtant elles Ă©taient lĂ  devant nous sur un plateau, toutes tiĂšdes encore dans leurs papiers multicolores distincts et transparents qui permettaient d'ĂȘtre sĂ»r de bien reconnaĂźtre chacun de leurs parfums. Et aussi du vin ! Et quel vin ! un Oriak rouge des Hauts Plateaux SvÀÀd qui allait convenir Ă  merveille pour la succulente Vroudj croustillante et confite aux ailes d'anges et poivrons d'EspĂ©rance prĂ©parĂ©e par TenebrĂŠ qui seule en connaĂźt le secret de sa recette pour qu'elle soit rĂ©ussie et cuisinĂ©e Ă  merveille.

                 Et puis ... ...comme perdue dans le fond de ce Grand Panier et enveloppĂ©e Ă  la va-vite dans un papier de bonbon tout collou tout froissĂ©  :

                                                                                           La bague aux 3 petites serres de TenebrĂŠ !

​

Parfois nous discutions jusqu'Ă  fort tard dans la nuit : discussions oĂč les braises orangĂ©es de notre petit feu allumaient d'ardentes et douces flammes dans nos yeux. Les Aurum et Hyacinthum Mirabilia  formĂšrent alors autour de notre camp  un Grand Cercle  d'un bleu incandescent montant et descendant tel un ascenseur cylindrique. Elles nous regardaient et peut-ĂȘtre mĂȘme nous Ă©coutaient ! :D

​

"Vous avez toujours vĂ©cu seule ChĂšre petite FĂ©e Baby)💙(Lala ?" dis-je en lui tendant un verre. "Oh... Non. J'ai bien connu un homme... qui... comment dire... oui : Ă©tait vraiment charmant et... ... c'est vrai que c'est surtout ma faute ou presque : On connait si peu de choses de sa propre vie n'est-ce pas... j'ai dĂ©jĂ  bien du mal Ă  me supporter alors vivre avec quelqu'un... Mais ce qui m'a rassurĂ©e d'une certaine façon c'est que pour lui aussi cela devenait difficile : j'ai de beaux et bien gros dĂ©fauts savez-vous !!!" Petite FĂ©e Baby)💙(Lala me regarda droit dans les yeux avec ce sourire Ă©largi que j'aime tant puis Elle sortit son harmonium indien de sa housse et me chanta une chanson de sa lointaine planĂšte que j'entendis alors pour la premiĂšre fois : sa mĂ©lodie avait ceci d'enchanteur qu'elle semblait Ă  la fois ĂȘtre familiĂšre comme si on la connaissait depuis toujours mais elle avait aussi quelque chose de si inhabituel dans sa structure et le dĂ©roulement  de sa mĂ©lodie qu'on avait soudain l'impression, Ă  intervalles irrĂ©guliers d'ĂȘtre projetĂ© juste devant les Hautes Portes SacrĂ©es de la CitĂ©e perdue Atlantide.

​

          D'autres fois, nous roulions toute la nuit sans mĂȘme nous arrĂȘter dans cette Immense ForĂȘt qui semblait ne plus jamais finir et s'ĂȘtre pour ainsi dire emparĂ©e de nous pour toujours. Notre falot dĂ©risoire Ă©clairant Ă  peine les bords de notre chemin. Petite FĂ©e Baby)💙(Lala m'apprit alors que cette Immense ForĂȘt appartenait Ă  Moyenne FĂ©e et faisait donc partie de ses nombreux domaines. Et petite FĂ©e Baby)💙(Lala ajouta : " Nous en avons encore pour plusieurs heures encore avant d'en voir le bout !" IntriguĂ© je lui dis : "Mais cette Immense ForĂȘt n'est indiquĂ©e sur aucune carte !?!??" ~~ "Moyenne FĂ©e n'y tient pas : Elle aime elle aussi la tranquillitĂ© !" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala  au moment oĂč devant nous apparaissait, lumineux sous la pleine lune, un petit carrefour en Ă©toile au milieu duquel une biche Ă  la jolie robe fauve, immobile, nous regardait arriver et semblait mĂȘme nous attendre.

​

"ArrĂȘtons nous lĂ  un instant : l'un des petits poneys veut me raconter sa vie" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala. Je sautai moi aussi de la roulotte pour marcher un peu et fumer une cigarette pendant que petite FĂ©e Baby)💙(Lala un peu plus loin, assise sur sa chaise fĂ©Ă©rique en mĂ©tal et velours grenat, Ă©tait en train d'Ă©couter trĂšs attentivement petit poney. Elle prenait mĂȘme des notes comme un mĂ©decin intriguĂ© lors d'une consultation.

​

La Biche Ă©tait toujours lĂ , immobile, Ă  quelques pas de moi humant l'air frais de la nuit. Elle me regardait ~~ je la regardais : j'avais le sentiment dĂ©sordonnĂ©, obscur et confus de l'avoir dĂ©jĂ  vue quelque part mais oĂč ???... Je m'approchai d'elle lentement, elle ne bougea pas et resta Ă  me regarder :  je me mis alors Ă  caresser du bout de mon index son long et fin museau de haut en bas. Ses poils ras et blancs passaient et repassaient sous mon doigt et je trouvai cette sensation trĂšs agrĂ©able et pour tout dire trĂšs sensuelle ! Et je crois bien qu'elle aussi car ses grandes oreilles s'Ă©cartĂšrent en se dressant davantage mais elle ne se sauva pas : ses grands yeux noirs aux longs cils ne semblaient reflĂ©ter que la nuit Ă©toilĂ©e et pourtant  d'oĂč me venait cette impression si tendre et rĂ©confortante d'ĂȘtre Ă  cotĂ© d'un ĂȘtre cher auquel on tient ???. Et je ne fus mĂȘme pas surpris de voir se poser entre les deux oreilles de la biche un petit oiseau rose Ă  crĂȘte bleue  : il Ă©mit 3 petites notes et la biche fit oui de la tĂȘte puis me regarda de nouveau mais cette fois-ci en baissant lentement ses paupiĂšres et d'un bond elle disparut entre les arbres.

 

          Je rejoignis petite FĂ©e Baby)💙(Lala : Son adorable visage lumineux, ses grands yeux tout Ă©carquillĂ©s que j'aime tant et tant firent que je courus vers Elle et avant mĂȘme de lui raconter la scĂšne que je venais de vivre,  tout heureux de la retrouver je la serrai dans mes bras, tendre petite forĂȘt pour moi seul, et nous nous embrassĂąmes avec une telle fusion et notre nuit fut si merveilleuse que le souvenir mĂȘme de la biche et de l'oiseau ne refirent surface que bien des jours plus tard oĂč petite FĂ©e Baby)💙(Lala me rĂ©pondit alors seulement : "Mais ! C'Ă©tait Moyenne FĂ©e tout simplement !"

​

          Mais le lendemain matin ! Quel changement ! L'air Ă©tait glacial et notre chemin devenant plus escarpĂ© monta soudain. Les sapins qui nous accompagnaient jusque lĂ  se dĂ©gagĂšrent peu Ă  peu, laissant leur place Ă  des rochers couverts de neige ou de plaques de givre. Les derniers sapins retardataires nous saluĂšrent mĂȘme au passage  et  rejoignirent, en dĂ©valant la montagne, les autres sapins qui si loin derriĂšre nous maintenant, nous  lançaient maintenant comme un dernier adieu. "Au fait ? Vous ĂȘtes vraiment toujours en vrac avec ma cousine TenebrĂŠ ???" me demanda petite FĂ©e Baby)💙(Lala en ajustant sur ma tĂȘte un bonnet Ă  pompon identique au sien. "En vrac ????" lui dis-je  car je n'Ă©tais pas certain de bien voir ce qu'Elle voulait dire. "Ya de la friction ! Si vous prĂ©fĂ©rez !" rĂ©pondit petite FĂ©e Baby)💙(Lala qui adorait, m'avait-Elle dit, les vaudevilles et les situations rocambolesques.

​

          "En fait c'est tout bĂȘte !" dis-je "On ne se comprend pas ! du moins pas encore. On ne parle tout simplement pas le mĂȘme langage !  Ce n'est peut-ĂȘtre pas plus mal d'ailleurs ! :D Pourtant je Vous assure petite FĂ©e Baby)💙(Lala que j'essaie chaque fois d'ĂȘtre avec Elle le plus courtois qui soit ! Mais nous dĂ©rapons aussi certaines fois Elle et moi Vous le savez bien !  :D" ~~ " Oui ! Oui ! Je sais tout cela ! Et voyez : TenebrĂŠ vous a quand mĂȘme offert sa bague aux 3 petites serres. C'est donc que ma cousine a au moins  quelque estime pour vous. En tout cas le bonnet vous va trĂšs bien ! A vous comme Ă  moi d'ailleurs ! Et savez vous ??? Eh bien c'est TenebrĂŠ  qui les a tricotĂ©s !"

Et petite FĂ©e Baby)💙(Lala Ă©clata de rire  en me voyant tout dubitatif et prudent :D en train de tĂąter et retĂąter du bout des doigts le pompon noir comme un orage au dessus de ma tĂȘte ! :D.

​

          "Je vais nous prĂ©parer des gaufres" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala en rentrant dans la Roulotte, Puis Elle se ravisa, revint vers moi :  m'embrassa goulĂ»ment puis, absolument convaincue, Elle ajouta : " J'en Ă©tais sĂ»re ! Vous devez les aimer tout comme moi Ă  la chantilly !!!".

                                                                                                                                   Elle ne se trompait pas.

​

          Et notre voyage continua, les poneys ne semblaient mĂȘme pas harassĂ©s par le chemin de plus en plus caillouteux qui montait puis redescendait le long des montagnes comme le Grand 8 d'une fĂȘte foraine. Pendant que je tenais les rĂȘnes : petite FĂ©e Baby)💙(Lala, toute emmitouflĂ©e dans une couverture de laine Shetland Ă©paisse et rouge brodĂ©es d'Ă©toiles de croissants de lune cousus de fils d'or, avait posĂ© son visage contre mon Ă©paule et mangeait par petites  bouchĂ©es sa gaufre Ă  la chantilly et, comme j'avais dĂ©jĂ  fini la mienne, me tendait rĂ©guliĂšrement la sienne pour que je croque dedans et allait mĂȘme jusqu'Ă  passer ensuite sa petite langue rose sur mes lĂšvres encore toutes blanches de crĂšme. Puis Elle papillonna des yeux vers moi et s'endormit toute contre moi et je ne voyais plus que le haut de son bonnet dont le pompon, au rythme rĂ©gulier du souffle tiĂšde de sa respiration, me chatouillait le menton.

​

          "Dites donc ! Il me semble bien que nous nous sommes perdus lĂ ... Non ???" dis-je en voyant nos 7 petits poneys s'arrĂȘter net devant une immense masse de rochers rendue sombre par le soir qui tombait dĂ©jĂ . Petite FĂ©e Baby)💙(Lala consulta la paume de sa main gauche sur laquelle Elle m'avait dit avoir inscrit au feutre rose le chemin qu'il fallait suivre. Elle resta un petit moment toute pensive puis s'Ă©cria soudain toute heureuse comme si Elle venait de dĂ©couvrir le TrĂ©sor de Rackham le Rouge : "Youpiiiiiii !!! Nous sommes bel et bien enfin perdus !" puis  petite FĂ©e Baby)💙(Lala resta immobile ravie et silencieuse Ă  me regarder, bouche bĂ©e, ses grands yeux papillonnant rivĂ©s sur moi avec une attention Ă  la fois grave et joueuse oĂč se mĂȘlaient la surprise d'ĂȘtre soudainement perdue et le plaisir de l'ĂȘtre surtout ! "Nous voilĂ  bien !!!" dis-je puis, pris soudain d'une petite pointe de gentil soupçon je demandais Ă  petite FĂ©e Baby)💙(Lala : "Peut-ĂȘtre avez vous mal lu votre carte... Laissez moi y jeter un coup d'Ɠil..." Et petite FĂ©e Baby)💙(Lala continuant Ă  battre des paupiĂšres comme un papillon et avec son plus beau sourire de FĂ©e Souveraine me tendit sa petite main : sur sa paume Ă©tait seulement inscrit :

 

                                                                             "ça doit ĂȘtre par lĂ  mais c'est pas sĂ»r..." !


"Ho !!! Vous ! :D Vous savez ce que je pense de vous ?!?!?" dis-je avec un air de fausse colĂšre en la regardant comme un butor. "Oui ! Oui ! Je sais ! Je sais ! Mais redites le moi encore !!! Ouiiiiiii !!!!" fit petite FĂ©e Baby)💙(La|a en se collant toute contre moi. 



"Et demain soir nous dormirons dans une auberge" me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala en me montrant un point tout lĂ  haut situĂ© entre deux montagnes. "Une auberge ?!?!!" "Oui ! Une auberge ! "Mais... Dites moi : cela n'a pas I'air de vous enchanter
" continua petite FĂ©e Baby)💙(Lala en voyant mon froncement de sourcils et ma mine ahurie. "C‘est que... Non rien ! Ce serait si long Ă  vous expliquer mais j'ai un vieux contentieux avec les auberges" lui dis-je en regardant son sourire limpide et son visage radieux. "Ho ! Mais celle-ci est une maison trĂšs bien tenue !" continua petite FĂ©e Baby)💙(Lala. "C’est une ancienne Gardeuse de Sirius - ou de VĂ©ga je ne sais plus - qui s'en occupe et c'est une amie de TenebrĂŠ. Vous devez certainement la connaĂźtre d‘ailleurs !"


Je me mis à fouiller dans ma mémoire et, tout en me piquant les doigts dans ma poche avec la bague aux 3 petites serres, je lui dis : "Ho.... Alors si c'est une amie de TenebrÊ... Nous avons de Ia chance une fois de plus !!!"

​

J 'allumai une lanterne : la petite flamme dansante de la bougie esquissait nos visages dans la nuit puis les effaçait Ă  son grĂ©. Nous Ă©tions seuls sur le flanc Ă©troit tout escarpĂ© d'une si haute montagne qu'en nous penchant depuis notre Roulotte nous n'apercevions plus que le gouffre abyssal et noir de la nuit et tout autour de nous : encore  d'autres montagnes gigantesques qui  ne laissaient deviner que leurs crĂȘtes. Petite FĂ©e Baby)💙(Lala se blottit dans mes bras et nous sommes restĂ©s enlacĂ©s lĂ  sans bouger Ă  regarder le gros rocher qui barrait notre chemin.

​

Nous Ă©tions comme au cinĂ©ma : et par une sorte de jeu, de temps en temps petite FĂ©e Baby)💙(Lala me disait : "Ho  ! Regardez !  la petite fissure en bas Ă  gauche : comme elle est curieuse  ! Attendez ! Pour que vous la voyez bien je vais me coller davantage contre vous : VoilĂ  ! C'est mieux non ? Qu'en pensez vous ?!?!?" ou encore "Quel  beau rocher tout de mĂȘme ! Il me donne envie de vous embrasser !  C'est vraiment une chance qu'il soit lĂ  juste pour nous !" Puis, comme je lui disais :  "Voyez cette petite fleur lĂ  bas elle est d'un bien joli bleu et semble bien seule ne trouvez Vous pas ?!?!". "Ho  Oui ! Allez la cueillir voulez-vous ! Nous pourrions, pourquoi pas, alors en discuter tout Ă  loisir au lit bien au chaud sous la couette dans notre Roulotte " me dit petite FĂ©e Baby)💙(Lala qui, en plus d' avoir de bien belles suites dans les idĂ©es, savait toujours comment  et tout aussi bien me les  faire partager !  :D"

​

                                                                                                                    En une nuit tant de choses peuvent changer.

​

Le lendemain matin Ă©tait si ensoleillĂ© si doux que  lentement je m'extirpais du lit sans faire aucun bruit  et laissais petite FĂ©e Baby)💙(Lala dormir pour aller nourrir gentils poneys et prĂ©parer notre petit dĂ©jeuner. Le soleil dĂ©jĂ  si haut dans le ciel avait transformĂ© les glaciers de ces gigantesques montagnes alentours en de fabuleux miroirs Ă©tincelants qui jetaient des halos de lumiĂšre sur les vastes vallĂ©es verdoyantes qui paraissaient maintenant si petites tout en contrebas.

​

         Je revins vers notre roulotte : par le petit hublot tout rond de la porte j'apercevais baignĂ© de lumiĂšre le beau visage endormi de petite FĂ©e Baby)💙(Lala : petite Ăźle sauvage et tendre Ă©chouĂ©e sur ses longs cheveux noirs aux boucles dĂ©nouĂ©es comme des vagues.  Et je fus tout d'un coup Ă©bahi de voir Ă  quel point son profil pris dans l'Ă©tau rĂȘveur du sommeil ressemblait comme 2 gouttes d'eau Ă  celui de sa cousine TenebrĂŠ.

​

       Et si je ne l'avais jamais remarquĂ© jusqu'Ă  prĂ©sent, c'est que petite FĂ©e Baby)💙(Lala m'offrait sans retenue son  doux visage ensoleillĂ© limpide et rieur qui, pour moi seul, se dĂ©multipliait constamment au fil des jours,  alors qu'au contraire, il me semblait toujours jusque lĂ  ne connaitre de TenebrĂŠ, hĂ©las (mais pas tant que cela en fin de Conte ! :D), que son cotĂ© lunaire froid et si lointain !

 

 

 

 

  


​

​

(Ă  suivre)